#Papotage – From Cotonou To Paris To New York : je vous raconte (presque) tout

 myfashionbreak
J’ai un peu hésité avant d’écrire cet article, parce qu’il est très personnel mais je me dois de partager mon expérience car je n’aurai jamais cru un jour vivre ce que je vis aujourd’hui. Jamais, je n’aurai pensé être où je suis. Si une chose est sûre, c’est que Dieu a un plan pour chacun de nous et si quelque chose que vous voulez n’arrive pas, c’est parce que quelque chose que vous voulez et qui vous apportera beaucoup plus de bonheur vous arrivera. Rien n’arrive au hasard, tout a une signification, enfin presque je suppose.

Tout d’abord, je m’excuse pour la longueur de cet article mais je préfère en faire un que plusieurs, tout simplement pare que vous me connaissez, je suis une grosse flemmarde mais aussi parce que je trouve cela plus simple et intéressant pour vous.  Okay, cela va être difficile de résumer ce que j’ai à vous dire, j’ai d’ailleurs tant à vous raconter, si j’écris cet article c’est pour aider toutes celles qui ont un rêve, peu importe celui-ci. Pourquoi ? Parce que je me dis qu’elles peuvent profiter de mon expérience. Je veux dire, c’est tellement fou ce qui m’arrive que je n’y crois toujours pas même si je suis en train de le vivre. Je ne vais pas vous le cacher, j’ai plusieurs fois voulu abandonner mais grâce à vous mes lectrices, à mes amis et à ma famille, j’ai continuer de croire en mon rêve et aujourd’hui je compte pleinement en profiter.

Bon, celles qui me suivent depuis le début le savent mais pour les nouvelles, je suis principalement béninoise et j’ai d’ailleurs vécu au Bénin (en Afrique de l’Ouest) toute ma vie, enfin jusqu’à mes 18 ans. Je me suis installée après mon Baccalauréat à Paris pour continuer mes études supérieures. Pourquoi ? Parce que malheureusement dans les pays encore peu développés comme celui-ci , il n’y a presque pas de bonnes écoles supérieures, en tout cas, les domaines et les choix sont très limités. Alors, la plupart des nouveaux étudiants se rendent à l’étranger pour étudier et ce, avec l’objectif d’acquérir assez d’expérience pour ensuite revenir dans son pays d’origine. Ces pays sont en effets encore loin par rapport à l’Europe et à l’Amérique alors il y a encore beaucoup, tout est à faire. C’est donc logique que  les béninois qui ont eu la chance d’acquérir de l’expérience à l’étranger reviennent dans leur pays pour aider celui-ci à émerger.
myfashionbreak
Donc après mon baccalauréat, je voulais continuer mes études aux Etats-Unis, plus précisément à New York. Je n’y étais encore jamais allée mais je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours été attirée par la culture américaine. Et j’étais déjà très intéressée par la mode, je me rappelle au Lycée, je passais mon temps à faire des magazines de mode dans des cahiers où je rédigeais des articles sur les tendances. De plus, mes parents ont toujours été dans la mode, ils ont des prêts-à-porter au Bénin alors j’ai un peu vécu dans ce monde. Je me rappelle encore quand ils me trainaient avec eux les étés à Paris et qu’on passait voir leurs fournisseurs.

Je connaissais déjà Paris vu que j’y passais la plupart de mes étés. Oui, je voulais continuer à New York, j’avais ce rêve mais j’avais 18 ans, j’étais amoureuse, c’étais mon premier amour et venir à Paris été beaucoup plus simple et plus logique pour moi. Je connaissais la ville, j’avais pas mal d’amis et de famille et surtout mes parents y avaient un appartement. J’ai donc vécu 5 ans à Paris, entre études et blogging. Pourtant, j’ n’ai jamais vraiment aimé cette ville, la mentalité de ses habitants, je ne peux pas trop expliquer. Je ne me suis juste jamais sentie connectée à Paris. En 5 ans… je pensais que cela viendrait, que c’était moi le problème.. jusqu’à ce que je passe le mois de Mai 2016 à New York et que je tombe littéralement, profondément, sincèrement amoureuse de New York. La ville, l’ambiance, les vibes, les habitants, le style… je me suis sentie bien ici, je me sens bien ici et bizarrement mes proches et certaines lectrices l’ont aussi remarqué. Ca m’a fait bizarre d’ailleurs de recevoir des messages où vous me disiez que cela se voyait que j’étais plus heureuse ici, plus épanouie, plus belle… (rires).

J’ai toujours regretté d’être allée à Paris après mes études et de ne pas être directement venue à New York. J’avais l’impression d’avoir raté ma vie, je vous l’avoue et je ne pensais pas que j’aurai la chance de découvrir un jour New York, en tout cas pas avant dix ans au moins. D’ailleurs, cela s’est passé très vite et surtout de manière imprévue. Alors l’année dernière j’ai eu mon Master 1 en Marketing du Luxe et Communication à Sup de Pub à Paris. Pour  mon master 2, je voulais faire un échange et effecur un semestre à l’étranger,  je n’en pouvais plus de Paris, il fallait que je change d’environnement. A la base, je voulais aller à San Francisco mais flemme de faire le visa américain en France qui m’avait l’air bien compliqué sachant que mon école ne m’aidait dans aucune démarche, je me suis dit que je ne l’aurait pas. Deux avant, je devais faire un échange à Dublin et je n’ai pas pu avoir le visa à cause du délai et de mon école qui ne m’a pas fourni les papiers dont j’avais besoin à temps. Et dire que j’avais déjà payé le logement et que je ne me suis fait rembourser qu’une partie… bref vie de poisseuse, celles qui me suivent sur Snap le savent, il m’arrive tout le temps de galères donc j’ai renoncé à San Francisco. En plus, la rentrée avait été reportée alors il me restait Londres et d’autres villes en France que j’ai clairement automatiquement rayées de ma liste. J’ai plein d’amis qui m’ont dit que Londres était génial, que je kifferais et tout, mais dans ma tête, il n’y avait que le drapeau américain qui défilait. Au final, j’ai essayé les démarches pour Londres mais malheureusement ou heureusement, à vous de me le dire, cela n’a pas marché. Cela ne ‘mlétonne pas car je n’y croyais pas moi-même et on m’avait dit que ce visa était très compliqué à avoir pour les étrangers. Oui, j’ai uniquement la nationalité béninoise alors je passe ma vie à faire des démarches administratives et je suis limitée dans mes choix… bref donc Londres c’était mort, ce qui fait que je n’ai suivi aucune formation cette année au final puisqu’avec les délais, j’ai perdu du temps pour Londres et je ne pouvais plus m’inscrire nulle part, il faut aussi dire que je n’en avais pas envie.

myfashionbreak
Après cet échec, vu que je ne faisait que blogger, Dieu merci j’avais au moins ça pour m’occuper vu que je n’allais pas en cours.. Donc après cet échec j’ai convaincu mes parents de me laisser aller en vacances à New York, la condition était aussi d’en profiter pour prendre des cours d’anglais sur place. Des amies à moi avaient fait le visa américain au Bénin et en France et l’avaient eu rapidement, surtout celui au Bénin, les démarches étaient plus simples. Je suis donc rentrée une ou deux semaines à Cotonou en Avril pour demander un visa touriste que j’ai eu en une semaine. Alors, c’était déjà une partie mon rêve qui se réalisait et je ne réalisait pas. Si Londres avait marché, tout ce qui a suivi ne serait pas arrivé… Une semaine après que j’ai eu mon visa, je suis revenue sur paris puis me suis envolée sur New York et j’ai adoré, mais vraiment ! Je vous invite à me suivre sur Snap si ce n’est pas encore le cas, parce que j’y suis vraiment accro et j’y partage mon quotidien et mes expériences.

Pour ce tout premier voyage à New York, j’étais censée rester trois mois mais malheureusement ma carte de séjour française allait bientôt expirer donc je ‘n’ai pu faire qu’un mois. Ce mois est d’ailleurs passé si vite, j’ai fait plein de rencontres…. les blogueuses new yorkaises sont les plus cool, elles ne sont pas vraiment comme la plupart à Paris qui sont beaucoup trop en mode « compétition » alors que chacune a un univers différent et en plus chacune peut apprendre de l’autre, mais ce n’est que ce que je pense. J’ai découvert aussi pas mal de bonnes adresses que vous pouvez retrouverez sur Instagram, d’ailleurs je partagerai les prochaines sur le blog, il faut juste que je fasse réparer mon appareil photo. Niveau soirées, je me suis déchainée. A Paris, je ne sortais plus parce que disons que les deux premières années où je m’y suis installée, je suis tellement sortie que j’ai l’impression d’avoir fait le tour. En plus, c’était galère parce que je vivais un peu loin et rentrer en uber ou en heetch tous les soirs jusqu’à Noisy Le Grand, un peu limite. Bref j’ai aussi rencontré pas mal de mecs aha, franchement j’étais trop choquée au début. Non, pour être plus sérieuse, disons que ma vie amoureuse était inexistante à Paris. Je dois aussi avouer que je dois être un peu compliqué et poisseuse parce que c’est rare que quelqu’un me plaise vraiment et surtout que j’arrive à être moi avec la personne car j’ai du mal, je suis assez timide en vrai (même si je snap beaucoup aha). Je deviens presque muette quand je craque pour quelqu’un !

Après mon premier amour un peu à cause de qui je me suis installée à Paris, j’ai du sortir avec deux mecs et franchement, je n’étais pas amoureuse. Je crois l’avoir été une fois, et j’ai failli l’être une deuxième fois, comment ça failli ? Aha, ce sera pour une prochaine fois l’article sur mes amours. Mais je m’égare, en gros à Paris je ne rencontrais jamais personne d’intéressant lorsqu’à New York, c’est la folie. Je crois qu’à Paris, on me trouve moche et que mon style est trop pour eux aha. Et puis à New York, les gens sont tellement cools qu’ils n’hésitent pas à t’aborder et on rencontre des gens de tellement de nationalités différentes qu’une fille compliquée comme moi a beaucoup plus de choix qu’à Paris.

myfashionbreak
Donc pour faire court (la blague), New York, j’ai adoré. Je ne voulais pas rentré. J’appelais tout le temps mes parents presque en pleurs pour leur directe je voulais rester, que je m’y sentais bien et que je n’avais pas envie de rentrer sur Paris, même si ma famille et mes amis me manquaient. Quand quelque chose te rend heureux, tu ne dois pas l’abandonner non ? Mes parents m’ont dit qu’il fallait que je rentre d’abord et qu’on verrait sur place.

Je ne vous dit pas comment j’étais déprimée les premières semaines après mon retour de New York. En plus, je m’étais attachée à certaines personnes là-bas alors c’était vraiment dur, je suis un peu (ok beaucoup) fleur bleue en réalité cet j’ai du mal avec les séparations. J’ai d’ailleurs passer mon temps à pleurer dans l’avion, je ne vous dis pas l’état dans lequel j’étais. Après une semaine sur Paris, j’avais l’impression d’être rentrée depuis un mois déjà, tellement je ne pouvais pas supporter ce « retour à la réalité ». Mais, avec l’aide de mes amies et le fait que je sorte presque tous les jours, j’arrivais à ne pas trop y penser, du moins tant que je n’étais pas seule. Mais je dormais peu ou pas… je suis vraiment tombée amoureuse à New York, de New York.

Dès que je suis rentrée de New York, j’ai commencé à me renseigner pour les démarches pour le visa étudiant américain à Paris. J’avais toujours mon visa touristique de 3 ans obtenu au Bénin mais je ne pouvais pas vraiment étudier avec, le nombre d’heures de cours étant limité. J’ai donc fait le visa étudiant à Paris et je l’ai eu, j’étais surprise, je n’en revenais pas, je n’en revient toujours pas. Le pire c’est qu’à chaque fois que j’ai fait les démarches pour le visa américain, j’ai eu quelques perdre (genre oubli de papiers dans la voiture..) mais je pense que c’était écrit que je continue à New York, Tout ça, pour vous dire que j’ai bien beau eu à regretter d’avoir vécu à Paris, aujourd’hui que je suis ici ce n’est plus vraiment le cas. Parce que je me dis que Dieu voulait que je passe par là, ce n’est pas parce que je ne me sentais pas à 100% épanouie à Paris que ce n’était que du mauvais là-bas. Au contraire ! Bon, outre le fait que les parisiens me trouvaient moche (rires), j’ai vécu beaucoup là-bas, j’ai rencontré des personnes formidables qui me manquent depuis que je suis ici et c’est à Paris que j’ai commencé à blogger alors merci Paris pour tout. Maintenant, je vais conquérir New York ! Je suis arrivée ici lundi dans la soirée mais je ne réalise toujours pas même si je sais que j’ai eu une chance incroyable sur ce coup-là. Ce qui est sûr, c’est que je compte en profiter et j’espère que vous allez continuer à suive mes aventures qui restent d’être différentes et j’espère meilleures ici.

Conclusion ? (rires). N’abandonnez jamais votre rêve, tout ce qui arrive doit arriver, même si vous ne pouvez pas le comprendre, même si cela vous fait souffrir. Au final, vous irez bien, il y a un plan pour chacun de nous, le secret, c’est de ne jamais baisser les bras n’y perdre espoir. C’est comme ça pour tout je pense, pour la vie, les expériences, l’amour… on apprend de tout. Oui sur le coup, c’est dur quand on souffre, on a l’impression que cela ne s’arrêtera jamais, je vous le promets, vous irez mieux, vous réaliserez votre rêve si c’est vraiment votre rêve et que vous vous donnez les moyens de le réaliser, vous rencontrerez quelqu’un d’autre après avoir eu le coeur brisé, ce genre de choses fait mal, terriblement mal mais heureusement le temps aide. Des fois ça traine, ça a mis environ 4/5 ans pour moi et jamais je n’aurai cru pouvoir passer à autre chose ni aimer quelqu’un d’autre mais aujourd’hui, je suis guérie. Allez, je vous dis à bientôt pour un autre article papotage ? De quoi aimeriez-vous que je vous parle ? N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez, c’est important pour moi d’avoir vos retours car je fais ces articles pour vous. Bisous mes amours, rdv sur Snap « orianemills » pour la suite. Merci pour tout le soutien, réseaux sociaux ou pas, j’aime profondément chacune de vous car c’est un peu grâce à vous que je suis ce que je suis et aussi que je suis où je suis. Je vous souhaite de réaliser votre rêve car il n’y a pas de plus grand bonheur que de voir celui-ci se réaliser.

  • Nonvignon Ast

    Hello,
    Superbe article 😃👌🏿.. C’est la première fois que je te lis et je trouve que nous avons pas mal de points en commun comme l’amour pour la mode, les States et je suis béninoise aussi ☺️🇧🇯
    Continue comme ça et bon courage pour la suite 👍🏿👍🏿
    Ps: j’aime beaucoup ton style😍